À la Une

Le mois de Septembre 2017

  20170905_072221_00[1]

Comme vous avez pu le voir, le mois d’Août a été très productif en balade en tout genre. Mais le mois de septembre a pointé le bout de son nez, et qui dit mois de septembre dit RENTRÉE et ROUTINE. 

Et oui, nous les expats on n’est pas en vacances, même si on a décidé de quitter notre chère patrie pour un autre pays, cela ne veut pas dire que nous arrêtions de travailler.

L’école a donc repris depuis le 4 septembre et le 5 septembre (et oui rentrée décalée). Les enfants entament leur deuxième année au lycée La Condamine, de Quito. Sayri est entré en CM2 et Natanael en CE1. Lire la suite

Publicités
À la Une

La fête des lumières à Quito

Du 9 au 13 Août on a célébré la fête des Lumières à Quito au Centre Historique.

Cette fête originaire de Lyon a été célébré pour la première fois l’année dernière et cette année encore elle s’installe à Quito, pour encore plus d’émerveillement, afin de commémorer le Cri pour l’indépendance du 10 Août 1809.

20170809_190427
Basilica del Voto Nacional

Pour l’occasion neuf œuvres d’arts se sont installées sur des monuments patrimoniaux de la ville.

 20170809_190449

Loin de transmettre l’histoire traditionnelle de la fête lyonnaise, celle-ci a pour but de permettre aux Quiteños de redécouvrir leur patrimoine culturel.

 

Le premier jour, le Centre a accueilli 180 milles personnes se promenant dans les rues afin d’observer le spectacle. Au final, c’est plus ou moins 2 millions de personnes venues

 

profiter d’un moment en famille ou entre amis. Au détour des ruelles, vous pouviez vous restaurer grâce aux nombreux vendeurs ambulants (pizza, burgers, hot dog, maiz tosté, canelazo…), écouter les musiciens de rues, prendre des photos avec des personnages célèbres ou encore acheter mille et un gadgets de lumières.

20170809_210016

Vacances de Toussaint

Des nouvelles?

Après avoir repris le chemin du boulot le 3 octobre et la bonne vieille routine à l’autre bout du monde, l’heure des petites vacances ont sonné.

En effet, la Toussaint est synonyme de vacances et surtout de fiesta.

En Equateur, Halloween n’est pas fêté par les enfants mais bien par les ados/ adultes qui en profitent pour sortir dans les zones branchés tout en se déguisant en monstre.

Ici, le 2 novembre est férié ce qui permet à tous le monde de se rendre dans leur famille, certains habitant dans des provinces éloignés. (On voyage en bus très fréquemment et sur des longues distances).

J’ai eu des vacances du 2 novembre au 6 novembre ce qui m’a permis de souffler, de me reposer et de me promener un peu à Quito.

Visite du Panecillo qui se trouve au Centre historique de la ville. Cette statue d’une vierge surplombe toute la ville.

Vue de tout Quito

Basilique

Et vous, fêtez-vous Halloween, la Toussaint?

Fête des lumières en octobre….

Hello,

pourquoi ce titre me direz-vous? alors qu’on sait tous (ou pas) que la fête des lumières c’est le 8 décembre.

D’abord, pour ceux qui ne sauraient pas, la fête des lumières est née à Lyon. Tous les 8 décembre nous illuminons nos fenêtres avec des petits luminions.

POURQUOI?

Pour résumé, nous remercions la Vierge Marie d’avoir débarrassé la ville de la peste au Moyen Age.

Et en Octobre?

La fête s’exporte pour la première fois en Amérique du sud, et c’est en Equateur, à Quito, qu’elle a élu domicile pour la première fois. L’organisme Habitat III a donc travaillé avec le maire de Lyon pour pouvoir mettre tout ça en place.

Donc, du 15 au 19 Octobre, de 19h a 00h, les rues du centre historique sont submergées de monde qui vient admirer les jeux de lumières sur quelques monuments et place stratégiques comme: Plaza de Santo Domingo, Plaza Hermano Miguel, Plaza del teatro, Iglesia de la Compañia, Plaza de la Merced.

Alors… en tant que lyonnaise j’en pense quoi?! Réussite ou flop’ total?!

Je dois dire que c’est plutôt réussi, les jeux de lumières sont jolis et accompagnés de différentes musiques. Malheureusement, on ne peut pas égaler la dimension spectaculaire des jeux de lumières de Lyon et le côté spirituel n’est pas présent. Mais j’ai aimé pouvoir « fêter » cette fête de renommée mondiale à l’autre bout du monde, même si c’était avec deux mois d’avance.

Le 8 décembre, il n’y aura pas d’illuminations dans les rues, mais je mettrais des bougies sur mon balcon, la tradition!!!

Bref…

On se sent plus français à l’étranger… vous n’allez pas me contredire.

 

Et vous? des traditions qui se sont exportées? continuez-vous à faire la fête comme en France ou vous êtes-vous totalement immergé dans la culture locale?

On est revenu…

Nous sommes de retour en Équateur pour une nouvelle année pleine de changements, nouvelle ville, nouvelle école, nouvel appartement. .. tout ça jusqu’en juillet 2017.

Notre vol de retour n’a pas été de tout repos avec pas moins de trois escales (Francfort, Santo Domingo, Panama) avant d’arriver à Quito, notre destination. Départ de Lyon à 7h20  arrivée à Quito à 23h. Nous avons voyagé avec luftansa, condor et copaairlines. Total d’une journée entière de voyage.

Petit ic! Pensez à prendre vos écouteurs car condor vous les facture 3,5e, sans compter les films…

Arrivée si tard, attente interminable en migration nous récuperons nos valises et nous prenons un taxi direction l’hôtel le plus proche et pas cher. Coût du taxi 10$. C’est à Tababela que nous debarquons pour 60$ la nuit avec petit dej, chambre nickel confort, propre et eau  chaude qui fonctionne.

Bonne nuit les petits.

Au réveil, 10h, petits dej café sandwichs jambon fromage façon local et jus de mûre.

Puis départ pour Quito afin de rejoindre notre habitation.

Taxi Tababela-Quito 25$

Nous arrivons vers 12h dans l’appartement que nous partageons avec plusieurs personnes. Le prix des appartements à Quito peuvent aller de 100 à 1500$ voir plus selon le lieu, la surface et si ils sont meublés ou pas. Je refuse de louer non meublé par commodités et tarifs. Nous payons 350$ par mois pour une chambre, cuisine et salle de bain partagées en plein centre de Quito à deux pâtes de maison de l’école des enfants.

À la Une

Retour en Equateur …

La fin de notre retour aux sources est proche…. ça sent la fin!!! Notre vol est prévu pour le 9 septembre.

Septembre étant synonyme de rentrée scolaire pour nous tous. Pour les enfants, ils feront leur première rentrée à l’école française La Condamine, à Quito le 12 septembre, en CM1 pour le grand et en CP pour le dernier. Le retour en école française risque d’être difficile mais pas insurmontable.

J’ai pour ma part un peu plus le temps de souffler, car je ne reprends le travail à l’Université Centrale que début Octobre, le temps pour nous de nous installer comme il se doit, de mettre en place une routine pour la nouvelle année qui s’annonce.

Nouvelle année scolaire à l’étranger, nouvelle école, nouvel appartement et nouvelle ville. Que de changements mais aussi de nouvelles envies!!!

Il est donc temps de vous parler de ma To Do List pour l’année 2016/2017

  • Reprendre des cours d’anglais (essentiels à tout prof de FLE)
  • Reprendre le sport (6 kgs pris en quelques mois … oups!!)
  • Trouver des activités pour les enfants
  • Chercher une orientation professionnelle pour l’année d’après
  • Me réinscrire en M1 fle à distance et valider mon Mémoire
  • Prévoir un voyage

 

Bref, pleins de choses à faire, à planifier …

Et vous, vous avez une liste de chose à faire?

Le blog est toujours ouvert pour ceux qui veulent me suivre, dans ma nouvelle vie en Equateur. N’hésitez pas à commenter, poser des questions si vous en avez envie.

Angélique

 

Tu te rends compte du changement …

(inspiré de l’article du blog cactusdailleurs.fr )

à force de vivre à l’étranger quand ….

A force de vivre à l’étranger, on perd certaines habitudes et on en prend des nouvelles. Si vous aussi vous vivez à l’étranger, peut-être que vous vous retouverez dans ces anecdotes ou en aurez d’autres

  1. tu Manges de la soupe à chaque repas, du riz et des oeuf au petit dej’
  2. Tu n’arrives plus  à faire une phrase en français, quand tous les mots te viennent en langue étrangère
  3. Tu Prends les intonations de la région où tu habites
  4. Comprendre l’humour local
  5. Les produits français te manquent, tu salives devant un pot de Nutella que tu ne peux pas t’offrir
  6. Tu as toujours un rouleau de papier toilettes dans ton sac! à 0.15cts les quelques feuilles de papier toilette, on ne sait jamais…
  7. Et puis… aller dans les toilettes publiques c’est aussi une chose que tu as appris à surmonter.
  8. Jeter le PQ dans une poubelle ne te fait plus honte du tout.
  9. Tu te permets de tout avaler, au diable la turista, ça ne fait plus peur non plus.
  10. Quand tu entends parler dans une autre langue, tu tends l’oreille et tu essayes de savoir de quels pays viennent les gens et ce qu’ils se racontent.
  11. 10h de bus ne te fait plus peur !
  12. Piquer un somme dans le bus ou dans le tram ne te fais plus peur et est devenu monnaie courante,  de toute façon tu sais que tu te reveilleras à temps.
  13. Payer en CB étant très peu courant, l’espèce est redevenu à la mode
  14. Accepter de ne plus être à la mode… de toute façon ici c’est multicouleur et multiforme
  15. Te rendre compte que ton pays et ta famille te manque, quand tu regardes les photos de tes amis en France, les moments de fêtes …

Etc… etc …

 

Et vous? vous avez d’autres anecdotes?