Janvier et Février 2018

20180204_184256[1]

Février est presque déjà terminé et le blog a pris du retard sur ces bilans mensuels. Je profite d’un répit pour faire un point qui ne sera pas exhaustif sur le mois de janvier et vous parlez plus en détail de février qui pour moi a été plus intéressant.

Janvier où le mois de tous les dangers…

Vous le savez, la fin de l’année avait été marquée par un retour en France lors des fêtes de fin d’année. Tout s’est extrêmement bien passé et on se sent tellement bien dans notre pays finalement… oui pour les vacances, j’entends, même le froid n’est plus un problème. Ce séjour a marqué des retrouvailles avec des étudiantes parties en échange interculturelle, des balades, des repas et beaucoup trop de cadeaux. On y était tellement bien qu’on ne voulait plus repartir… mais il le fallait bien, car des ennuies m’attendaient.

Problèmes d’accords concernant ma demande de congés anticipés, ou quand tu crois que la parole de ta hiérarchie suffit, ou quand on te dit « on arrangera ça en interne » et qu’au final tu te retrouves accusée d’abandon de poste et en danger pour ton renouvellement de contrat. Je ne m’étale pas, car la bureaucratie machiste équatorienne est compliquée mais croyez-moi que j’ai passé de très mauvais moment à mon retour en Equateur et dû verser quelques larmes pour justifier de « mon erreur ». Finalement, après quelques « justificatifs », l’erreur était pardonnée et sans conséquence.

Je reprennais mes cours dans la joie et la bonne humeur si on peut dire.

Février … le mois de la liberté?!

J’avoue, ce mois-ci n’a pas été très productif niveau enseignement pour cause d’organisation du deuxième Concours de la chanson française interinstitutionnel le 9 février, sans compter les jours fériés du Carnaval le 12 et le 13 février. Un mois intensif de préparation des chanteurs qui allaient nous représenter avec la chanson Cool de Kenji Girac. Si le choix de la chanson peut paraître banal ne vous fiez pas aux apparences car tout est dans la prononciation. L’événement a été couronné de succès et nous avons remporté la deuxième place cette année.

IMG-20180212-WA0000[1]

Le long week-end du férié nous a permis de nous échapper. D’abord en allant fêter notre victoire au karaoké (sport national ici en Equateur importé des pays asiatiques), avec quelques personnes bien choisies, des étudiants que je considère maintenant comme des amis. C’était aussi l’occasion de rencontrer d’autres français en Equateur depuis peu, de discuter, d’échanger. Puis, nous sommes allés à Ambato, ville du sud à 3h de la capitale, afin de rendre visite à une amie française qui quittait le pays, et pour fêter dignement le Carnaval avec des défilés costumés, de la musique, des courses poursuite pour éviter les projectiles d’eau, de farine, de cariocas (bombe à mousse).

20180212_173321[1]

Le 22 février marque la fin des examens et des corrections. Les vacances inter-semestriel sont donc arrivées le temps pour moi d’aller me reposer où le vent me portera jusqu’à fin mars. La Côte équatorienne, les montagnes du Sud … je n’ai pas encore choisi.

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s