Rupture à l’étranger

J’avais envie de faire cet article pour vous montrer que vraiment la vie à l’étranger n’est pas tout rose et surtout pour faire le point sur notre vie familiale. J’ai longtemps hésité à faire cet article, peut-être trop personnel, mais je sens le besoin de faire partager mon expérience aussi pénible soit telle.

Il est vrai que si vous lisez mon blog depuis le début, vous nous connaissez via la page de présentation comme une famille « unie » partie vivre à l’étranger pour « changer » de vie. Malheureusement, tout ne se passe pas toujours comme on l’avait prévu.

Pour récapituler, nous sommes arrivés en Equateur en septembre 2015 et si vous avez suivi nos aventures, vous savez que j’ai eu beaucoup de mésaventures côté administratif, financier … De plus, nous étions hébergés chez les parents de mon mari, ou plutôt la famille; car oui c’est la vie en communauté. Je les connaissais déjà étant venue en Equateur en 2011 et 2012 en vacances, mais vivre avec les gens ce n’est pas la même chose.

Je ne m’étendrai pas sur les problèmes que nous avons rencontré au sein de la « vie de famille » ni même sur les problèmes d’ordre « culturel » auxquels j’ai dû faire face mais pour résumer j’ai été confronté à une vraie mafia familiale machiste qui épiait et voulait contrôler tous mes faits et gestes.

De plus, je vous en parlais dans un article, vous savez que chaque expatriation peut être vécue plus ou moin difficilement et que chaque personne passe par des phases d’adaptation à sa nouvelle vie. J’ai vécu les premiers temps en Equateur très difficilement et je n’ai reçu que des critiques venant de toute part et on m’a isolé complètement.

Pas de vie sociale au sein de la communauté qui n’acceptait pas ma propre culture, pas de vie sociale au sein même de ma famille, pas de vie sociale au travail (car avec 6h de trajet en bus par jour, je n’avais pas le temps de prendre mon temps) et le décalage horaire ne permettait pas d’avoir des discussions importantes avec la famille restée en France. Le néant total.

Bref, les problèmes d’argent, la fatigue des trajets pour aller au travail,  les problèmes familiaux, le manque d’intimité, le choc culturel et les problèmes de couple ont entraîné un ras le bol général.

L’expatriation a quand même des avantages car elle vous permet d’évoluer humainement au contact de nouvelles personnes, de nouvelles cultures. C’est à ce moment là que je me suis rendue compte que même ma vie en France n’avait pas été ce qu’elle aurait dû être et que les presque 10 ans passés en France n’avait fait que m’isoler du reste du monde.

Je ne peux pas critiquer la culture équatorienne, car ce que j’ai vécu n’est absolument pas représentatif mais c’est plutôt la représentation d’une mentalité fermée qui veut exercer son contrôle sur tout le monde.

Vous l’aurez donc compris, notre couple n’a pas résisté à l’expatriation et nous nous sommes séparés en avril 2016, après m’avoir gentiment ouvert la porte. Pour l’instant nous sommes encore officiellement mariés mais complètement séparés de corps et d’esprit.

C’est là que les vrais problèmes commencent! Un mariage mixte c’est beau, quand tout va bien! quand ça va mal et qu’en plus il y a des enfants, cela peut aller très loin dans l’univers du chantage, de la pression et des problèmes juridiques et c’est à ce moment que vous vous rendez compte que vous ne connaissiez pas réellement votre compagnon. On entend souvent à la télé des affaires d’enlèvement d’enfant ou des affaires où la mère est lésée et ne peut pas quitter le pays étranger avec ses enfants. Je n’en suis pas là, je vous assure mais il est vrai que je dépend de mon ex-mari totalement pour sortir d’Equateur avec mes enfants, car étant désormais natifs ils doivent obtenir l’autorisation de leur père pour quitter le territoire.

Pour ma part, je travaille et je gagne bien ma vie (quand je suis payée), en comparaison au salaire minimum local. Je m’occupe aussi de toutes les formalités administratives, domestiques et de l’éducation de mes enfants sans oublier les vacances et autres « à côté ». On peut donc dire que je suis bien occupée. Mes deux enfants ne manquent donc de rien… si ce n’est d’une présence paternelle (dans tous les domaines).

Bref, je me retrouve seule à l’étranger, à gérer vie professionnelle et vie familiale et j’y arrive très bien. 

Demander le divorce, est une étape que je n’ai pas encore franchie et je manque de certitudes juridiques pour vous faire part des droits et des devoirs de chacun dans ce pays. Mais il est certain que ce sera la prochaine étape obligatoire et nécessaire pour regagner ma liberté.

 

Avez-vous connu des expériences similaires? Quel est votre état d’esprit?

13 réflexions sur “Rupture à l’étranger

  1. Françoise LOISEAU

    Je n’ai jamais laissé de message même si j’ai toujours été une fidèle du blog….par pudeur, sans doute… Mais, là, j’interviens juste pour vous encourager et vous donner la force d’aller jusqu’au bout de votre décision, dans le calme et la sérénité qui sont toujours beaucoup plus « que force ni que rage »…. Bon courage !

    Aimé par 1 personne

  2. Hello. Je vais tout prochainement partir en Équateur avec femme (Équatorienne) et enfants et je vais probablement vivre une partie de ce que vous avez vécu. Je vous souhaite plein de courage et me pose la question suivante : serait-il possible de prendre la nationalité Équatorienne pour se retrouver « à armes égales ». Rien n’arrive par hasard, une chose en amène une autre, et ce qui semblait insurmontable devient une force avec le temps. La roue tourne.

    Aimé par 1 personne

  3. Je suis desolee que ca ce soit passé ainsi. c’est vrai que l’expatriation dans un couple c’est complique, surtout quand on se retrouve dans un pays ou une culture plus familiere a l’un qu’a l’autre.
    Je te souhaite beaucoup de courage et de force pour surmonter tout ca. Et j’espere qu’avec un peu de temps tu arriveras a te faire des amis / te socialiser plus et trouver un meilleur equilibre en attendant de pouvoir eventuellement rentrer si tu le souhaites…

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s