La fin de la galère… ou pas

Hola!!!

  je vous retrouve aujourd’hui pour la suite de mes aventures aministratives en Equateur. Alors pour ceux que ça intéresse, veuillez me suivre dans les futures lignes de cet article; pour les autres je vous invite à lire mes derniers articles concernant les fêtes de fin d’année.

L’avant Noël a donc sonné ma délivrance!!! 23 décembre date où j’ai enfin reçu mon visa, source de tous les problèmes xd…

124
Le voici Le voilà

Des heures et des heures passées sur les bancs de l’immigration et 80$ plus tard, me voici en possession de tous mes droits, et enfin prête pour effectuer les dernières démarches.

  • Demander un numéro de contribuable afin de pouvoir déclarer nos revenus.

Première tentative directement à Quito, où je me suis rendue avec tous les documents demandés (copie couleur de passeport, facture d’électricité…), premier échec car mon compte de dépot n’est pas recevable comme justificatif de domicile. Il faudra donc revenir avec une lettre de la personne qui m’héberge.

Deuxième tentative, cette fois-ci à Ibarra, plus près de chez moi. On prend le bus, un taxi et on y est. Le SRI, servicio de rentas internas, m’accueille en me disant qu’il me manque encore un document, mais que je peux l’avoir très facilement à la papeterie du coin. Je fonce donc… et je reviens. On me donne enfin accès à la salle d’attente et la conseillère me reçoit. Après quelques questions formelles, mon numéro de contribuable aussi appelé RUC est crée. Il ne me reste plus qu’à me rendre dans une imprimerie afin de faire imprimer des factures à mon nom.

Toute contente, je me rends le lendemain à ma banque, el Banco Internacional, afin de faire aposer mon nouveau numéro à la suite de mon numéro de compte. Mais, la banquière a tout simplement refusé en affirmant que le système informatique ne le permettait pas. Je me retrouve donc à ce moment avec tous les documents nécessaires pour recevoir mon salaire MAIS… je n’ai pas de compte bancaire « valide », comme si les machines commandaient lol…

Finalement, aujourd’hui même, mon calvaire s’est terminé. Je me suis rendue à 9h à Banco Procrédit (banque allemande recommandée pour les assistants en Equateur) pour pouvoir ouvrir un nouveau compte avec mon numéro de contribuable. Vous le croirez ou pas, mais dans cette banque aucun problème! si ce n’est qu’il ne faut pas être pressé car je suis ressortie 3h plus tard.

Tout est bien qui finit bien…

Après tant et tant de rebondissements, me voilà donc en possession de mon visa, de mon numéro de contribuable et de mon compte en banque.

LISTA pour la nouvelle année!!!

125
Felicidad extrema #happiness

Si vous avez des questions, sur ces formalités, n’hésitez pas à me contacter, je me ferai un plaisir de vous répondre.

A.

 

Publicités

2 réflexions sur “La fin de la galère… ou pas

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s