Mon travail à l’université Central

Bonjour à tous,

si vous vous demandez pourquoi je ne donne pas beaucoup de nouvelles sur ce blog, c’est que je suis très très occupée en ce moment.

Entre le boulot à l’université, le trajet, la préparation des examens, et l’arrivée des fêtes… c’est pas facile à gérer. Mais je vais essayer de vous faire un résumé des derniers événements survenus dans  ma vie en tant qu’assistante de français.

Concours Le grand voyage

Tout d’abord, je tiens à dire que le travail en tant que professeur de français se passe très bien, les étudiants sont volontaires pour la plupart, même si certains pensent être en vacances avec un natif français. La semaine dernière nous avons organisé nos premiers examens écrits et orals car la fin du premier « hemi-semestre » est arrivé. Dans l’ensemble tous ont bien réussi.

En tant qu’assistant de français, notre mission est d’enseigner mais aussi de faire partager et transmettre la culture française. Je vais donc vous raconter ce que l’on m’a proposé la semaine dernière.

Le directeur de la filière Plurilingue m’a convoqué pour me proposer de participer au concours interuniversitaire du centre de langues en tant que membre du jury. Ce concours a pour but de faire partager la culture equatorienne et la culture française sous la forme de questions-réponses et le gagnant gagne un poste d’assistant d’espagnol en France pour la rentrée prochaine.

Cette journée c’est déroulée hier de 9h à 17h.

De 9h à 11h : Culture équatorienne

11h à 14h: Break

14h à 17h: Culture française et remise du prix.

Ce fut une très bonne journée même si très longue. Je me suis sentie très fière d’avoir été choisi pour être membre de ce jury.

Fêtes de Quito

Hier, ce fut aussi le début des fêtes de Quito. L’université organise des concours dans les différentes filières notament pour élire la « Quiteña bonita ». Pour l’occasion quelques jeunes filles sont habillées en costume d’époque et accompagnées de leurs cavaliers. Elles doivent répondre à des questions et danser sur des musiques traditionnelles. Dans la soirée, la musique bât son plein à l’université.

Concours de la chanson française

Lundi 7 décembre, nous organisons un concours de la chanson française entre toutes les classes de notre filière plurilingue. Chaque classe a choisi une chanson et doit l’interprêter et la mettre en scène. Un jury composé de professeurs de français d’autres universités a été invité. Mes classes ont choisi d’interprêter la chanson de Jenifer « Tourner ma page » ainsi que la reprise de Michel Sardou interprêtée par Louane « Je vole ».

Je croise les doigts pour eux…

Démarches administratives

Vous vous demandez sûrement aussi où est ce que nous en sommes au niveau de nos démarches administratives entre l’université et l’immigration. Cela ne me réjouie pas d’en parler mais je tiens à le faire pour que les prochains assistants se préparent au mieux. Actuellement, début décembre, cela fait donc deux mois que nous avons commencé à travailler. La semaine dernière nous avons enfin signé notre contrat ce qui était finalement très positif et laissait entrevoir une avancée dans nos démarches. Ce n’était sans compter les problèmes de convention et les changement de recteur qui nous a fait revenir à la case départ. Etant donné que la convention est caduque depuis juillet 2015 celui ci a refusé de signer le renouvellement, il veut tout simplement une nouvelle convention. Une simple question politique me direz vous! Cele n’empêche que toutes démarches sont désormais bloquées.

L’immigration équatorienne refuse de renouveler les visas touristiques  T-3 pour les ressortissants français même si vous avez une bonne raison.

Pour résumer notre situation administratives et économiques

  • pas de visa (je vous conseille donc fortement de venir avec un visa de 6 mois (délivré directement par le consulat équatorien de Paris) avant votre arrivée en Equateur.
  • pas de numéro d’identification aux impots
  • pas de compte bancaire
  • par conséquent pas de salaire

Pour les futurs assistants qui souhaiteraient postuler pour l’Equateur, je vous conseille de vous armer de patience, de comprendre la mentalité équatorienne, de ne pas calquer votre façon de faire sur la leur, et surtout de prévoir assez d’argent pour les 3-4 premiers mois sur place. Il nous avait été conseillé de venir avec 1500$ pour vivre en attendant, mais je vous conseillerais 2500$ étant donné que le dollar et l’euro sont casiment équivalent et le coût de la vie en ville n’est pas donné.

Master FLE à La Réunion

En ce qui concerne la poursuite de mon master fle avec l’université de La Réunion, je viens de finir mon premier semestre. Les derniers dossiers ont été envoyé et les derniers travaux en groupe clotûré. Le fait d’avoir beaucoup de trajet en bus me permet finalement de rédiger mes devoirs ce qui n’est pas plus mal. Les résultats seront communiqués quelques jours avant Noël.

A bientôt,

Angélique

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s