À la Une

#2 Playa de Súa, province d’Esmeraldas

20170817_090935 

Cette semaine, nous sommes allés nous promener sur la côte équatorienne dans le petit village de Súa, situé à 5 km d’Atacames, dans la province d’Esmeraldas. Ce village côtier compte 3500 âmes. En bord de mer, on trouve le Malecón propice à la promenade et où l’on peut boire un verre dans les nombreuses cabañas. Le climat sec-tropical y est très agréable mais attention aux coups de soleil. Ici, les deux principales attractions touristiques sont l’île des oiseaux et l’observation des baleines à bosse.

Lire la suite

À la Une

La fête des lumières à Quito

Du 9 au 13 Août on a célébré la fête des Lumières à Quito au Centre Historique.

Cette fête originaire de Lyon a été célébré pour la première fois l’année dernière et cette année encore elle s’installe à Quito, pour encore plus d’émerveillement, afin de commémorer le Cri pour l’indépendance du 10 Août 1809.

20170809_190427
Basilica del Voto Nacional

Pour l’occasion neuf œuvres d’arts se sont installées sur des monuments patrimoniaux de la ville.

 20170809_190449

Loin de transmettre l’histoire traditionnelle de la fête lyonnaise, celle-ci a pour but de permettre aux Quiteños de redécouvrir leur patrimoine culturel.

 

Le premier jour, le Centre a accueilli 180 milles personnes se promenant dans les rues afin d’observer le spectacle. Au final, c’est plus ou moins 2 millions de personnes venues

 

profiter d’un moment en famille ou entre amis. Au détour des ruelles, vous pouviez vous restaurer grâce aux nombreux vendeurs ambulants (pizza, burgers, hot dog, maiz tosté, canelazo…), écouter les musiciens de rues, prendre des photos avec des personnages célèbres ou encore acheter mille et un gadgets de lumières.

20170809_210016

À la Une

#1 Baños de Santa Agua

20140110_150413

  Je vous propose de découvrir la ville de Baños de Santa Agua, située dans la province du Tungurahua. Cette ville est située à 1820 mètres d’altitude et dispose d’un climat agréable mais assez humide.  Baños est réputé pour être un centre touristique (canyoning, rafting, saut à l’élastique, ou encore escalade) mais aussi un lieu de pèlerinage dû aux sources d’eaux thermales connues comme étant  « miraculeuses ».

Lire la suite

À la Une

Retour en Equateur …

La fin de notre retour aux sources est proche…. ça sent la fin!!! Notre vol est prévu pour le 9 septembre.

Septembre étant synonyme de rentrée scolaire pour nous tous. Pour les enfants, ils feront leur première rentrée à l’école française La Condamine, à Quito le 12 septembre, en CM1 pour le grand et en CP pour le dernier. Le retour en école française risque d’être difficile mais pas insurmontable.

J’ai pour ma part un peu plus le temps de souffler, car je ne reprends le travail à l’Université Centrale que début Octobre, le temps pour nous de nous installer comme il se doit, de mettre en place une routine pour la nouvelle année qui s’annonce.

Nouvelle année scolaire à l’étranger, nouvelle école, nouvel appartement et nouvelle ville. Que de changements mais aussi de nouvelles envies!!!

Il est donc temps de vous parler de ma To Do List pour l’année 2016/2017

  • Reprendre des cours d’anglais (essentiels à tout prof de FLE)
  • Reprendre le sport (6 kgs pris en quelques mois … oups!!)
  • Trouver des activités pour les enfants
  • Chercher une orientation professionnelle pour l’année d’après
  • Me réinscrire en M1 fle à distance et valider mon Mémoire
  • Prévoir un voyage

 

Bref, pleins de choses à faire, à planifier …

Et vous, vous avez une liste de chose à faire?

Le blog est toujours ouvert pour ceux qui veulent me suivre, dans ma nouvelle vie en Equateur. N’hésitez pas à commenter, poser des questions si vous en avez envie.

Angélique

 

À la Une

Pâques en Equateur

La fête de Pâques… c’est quoi?

C’est la fête la plus importante du christiannisme, la commémoration de la résurrection de J.C

20160325_114514

Ici, en Equateur, je vous l’ai surement déjà dit, le pays est très très très croyant… c’est pas comme la majorité des français, pauvres pêcheurs!!! (je précise que cet article ne critique en rien les croyants ou les non-croyants, chacun est libre de penser comme il le souhaite).

Cette semaine était donc LA semaine la plus importante après Noël, ici. Ce qui a permis aux enfants de gagner quelques jours de vacances. Et oui! depuis mardi midi jusqu’à dimanche soir. C’te chance!!!!!!

20160325_114456

Jeudi, et non pas dimanche comme chez nous, nous avons cuisiné à partir de 7h tous ensemble en famille et nous nous sommes réunis pour manger vers 14h.

Au menu, pas de viande bien évidemment (pour des carnivores la pilule est difficile à passer mdr) mais du poisson à profusion sur tous les étalages.

Résultat: Salade de tomate oignons

                                            Barbecue de poisson et légumes grillés

                                                                     Colada de Mûres (boisson à base de farine de mûres)

Cuisiné pour beaucoup beaucoup de personnes, croyez-moi. Car pour Pâques on ne cuisine pas seulement pour sa propre famille, sinon qu’on offre aussi aux voisins. Eux-même viennent vous offrir des plats préparés.

20160325_114507

Vous vous retrouvez donc avec pleins d’assiettes de différents plats dans votre cuisine… en plus des votres. De la nourriture gratuite pour le reste de la semaine lol!!!

Non sans rire! C’est un vrai moment de partage

Personnellement, tradition française oblige je voulais offrir le traditionnel dimanche de Pâques aux enfants et aller récolter les oeufs dans le jardin, laissés par le lapin de Pâques.

20160317_100522

Mais ici, à part le patissier français qui se trouve à 2h de chez nous, pas de sujets en chocolat. Les enfants ont quand même eu droit à la traditionnelle cocotte en chocolat ramenée une semaine plutôt du même patissier. J’ai réussi à trouver des petits oeufs en chocolats et des bombons moux qui ont fait l’affaire. On les a jeté un peu partout dans le patio et voilà le résultat de la récolte des enfants…

Vous en vouliez?… trop tard, ils ont déjà tout manger.

 

Et vous, comment fêtez vous Pâques à l’étranger?

À la Une

Des vacances qui font du bien…

Qui dit premier semestre terminé, dit vacances bien méritées!!!

Et oui après quelques jours d’hésitation, nous decidions de nous rendre sur la côte équatorienne pendant 3 jours. Non sans mal!!!!

Car oui, un long long trajet nous attendait avant d’arriver à destination.  Autant dire que la mer s’est fait désirée.

Où avons-nous été?

à Montañita

Comment on s’y rend?

Le mercredi 10 février à 21h20: Nous avons d’abord pris un premier bus  qui nous a conduit jusqu’à Guayaquil en 10h de route. (10h?! c’est le temps de faire Quito-Paris lol). Compter 14$ par adulte et 7$ par enfant. Nous avons acheté 2 places adultes et seulement 1 place enfant… grave erreur car Natanael nous a écrasé tout le long du trajet.  C’est qu’il est grand maintenant…Nous n’avons pas dormi beaucoup!!!

-> 36$ Otavalo- Guayaquil

Le jeudi 11 février à 7h: Nous sommes donc arrivés vers 7h du matin et avons décidé de nous dégourdir un peu les jambes à Guayaquil avant de reprendre le bus suivant. Au terminal de Guayaquil, nous avons pris un bus local qui nous a conduit jusqu’au Malecon (où vous pouvez revivre un peu l’Histoire latinoaméricaine) et au parc des Iguanes.

Terminal de Guayaquil – Bahia 2$ pour 4 personnes

DSC_0015DSC_0040

Taxi Bahia – Terminal de Guayaquil 4$

Après cela, nous avons choisi de prendre un taxi qui nous a ramené au terminal en deux temps trois mouvement (plus vite que le bus local qui nous avait fait traversé tous les quartiers de Guayaquil).

Arrivés au terminal, il est temps de manger… s’offre à nous le choix entre KFC, Mcdo, TropiBurger … Nous optons pour Mcdo pour les enfants et TropiBurger pour nous. La mal bouffe!!! lol

Puis,  nous cherchons le bus Libertad censé nous ammené directement à destination, il est 11h… mais là encore notre malchance nous frappe. —> Plus de place avant 13h.

A défaut, on nous propose de prendre un bus qui nous emmènera jusqu’au Terminal de Santa Elena en 2h et de là nous prendrions un dernier bus en direction de Montañita (compter 1h de plus).

DSC_0030

Bus Guayaquil – Santa Elena 4$/ adulte

Santa Elena – Montañita 1,80/ adulte 0.90/ enfant

Vous l’aurez donc compris, le bus c’est la vie en  Equateur et il ne faut pas être pressé.

La route fut longue, longue, longue mais nous sommes arrivés à destination vers 15h.

Le temps de chercher un hôtel (ça ne manque pas!!!!) et de nous débarrasser de nos bagages, et nous voilà fin prêt à profiter de nos vacances et à nous reposer.

DSC_0071

Un autre monde s’offre à nous… des gens sympas, ouverts d’Europe, des Etats-Unis, d’Argentine… un melting pot extraordinaire. Ici, le maître mot des voyageurs et des surfeurs c’est Playa, cigarette, alcool et …. Il faut dire que même les policiers ne disent rien ici.

Des fêtes tous les soirs qui commencent vers 23h et se finissent à l’aube.

Bref, le paradis.

DSC_0090

Bon, pour nous, vous imaginez bien que l’alcool n’était pas au rdv même si l’envie de déguster un cocktail local était irrésistible.

DSC_0138

Pour nous, ce fut plutôt plage, piscine, aquavolley, et manger!!!!

Car oui, le voyage ça creuse. A part le petit déjeuner de l’hôtel qui n’était vraiment pas terrible… d’ailleurs nous avons été déjeuner dans un autre endroit après notre petit déj’ de l’hôtel (2 dej’ en une matinée lol), le reste était vraiment niquel. Pizza, burgers et plats locaux, crèpes au nutella et jus de fruits à gogo…

Compter à peu près 20$ pour 4 personnes et par repas.

DSC_0094

Sur place, il y a beaucoup d’agences de tourisme qui vous propose des Tours:

  • observation des baleines à partir de Juin
  • escursion sur l’île de la Plata
  • parapente
  • balade à cheval …

Malheureusement, par manque de temps, nous n’avons pas pu faire d’activité… ce sera pour une prochaine fois.

DSC_0134

En conclusion…

  • Repos
  • Divertissement
  • Nourriture et boisson
  • et … séance de tatouage

 

Angélique 🙂

À la Une

L’aventure a commencé le 10 septembre…

11953401_10207876633892612_4383774769522181279_oMercredi 9 septembre fut la dernière soirée en France et nous en avons profité pour faire une dernier repas en famille. Au final, nous nous sommes couchés très tard (ou très tôt), nous n’avons dormi que 2h et nous nous sommes levés à 3h15 du matin pour finir de nous préparer.

Départ direction l’aéroport à 4h30 (il n’est qu’à 5 minutes). Nous arrivons à 5h et nous nous présentons à l’enregistrement bagages. Upsss une valise dépasse le poids autorisé, ni une ni deux on ouvre et on déplace le surplus. Tout est prêt, il est déjà l’heure de dire au revoir et de passer en zone de transit. 11951327_10207876634332623_483967915566436076_n

Les adieux sont difficiles pour tout le monde, mais on se reverra (n’est ce pas?!!)

Premier trajet Lyon-Amsterdam de 6h50 à 8h30 déroulé sans encombre. Nous arrivons à Amsterdam au pas de course car l’aéroport est grand et il nous faut passer l’immigration. Heureusement, la file pour les urgences est prévu.

Course à pied dans l’aéroport avec nos bagages à main pour arriver au terminal T2 Porte E 22. Tous les passagers sont déjà là, pas le temps de reprendre son souffre, que j’apperçois nos initiales sur un écran… nous sommes priés de nous présenter au comptoir pour enregistrer nos passeports (de ce que j’ai compri…moi et l’anglais…).

Finalement, nous embarquons dans l’avions pour 12h de vol. C’est long!!!!!

11986613_10207876634572629_2485480805674962814_n11990453_10207876633372599_6556458613033224542_n11990658_10207876636892687_8451268487529265755_n

Pour passer le temps: manger, regarder des films et… dormir. 11990665_10207876634972639_759686243138456410_n

Nous arrivons enfin à Quito à 14h40 (heure locale), nous passons l’immigration qui nous tamponne nos passeports sans problème. Une seule étape reste avant la sortie: récuperer nos 9 bagages et les passer en douane. 8 sont arrivés…. le dernier (et pas le moins important) est resté à Amsterdam. Nous le récupérons ce lundi à domicile.

A la sortie, tout le monde est là pour nous accueillir. Nous prennons la route en voiture direction Otavalo (2h de route en plus) mais nos peripeties ne s’arrêtent pas là… la voiture commence à fumer, les freins sont morts. Il faut dire que les routes de montagnes équatoriennes sont éprouvantes. Impossible de redémarrer, nous sommes sonc bloqués sur la Pan-américaine et il commence à faire nuit. (en Equateur à 18h il fait nuit noire). Par chance un bus s’arrête et accepte de nous amener à destination. (30$).

Finalement, nous sommes arrivés vers 20h (heure locale), à peine le temps de saluer tout le monde que nous nous endormons épuisés.

Ce fut un voyage éprouvant lol

12009720_10207876637492702_4600804742479836231_n



A.

À la Une

3, 2, 1 ….

Hello tout le monde,

Nous y voilà, le décompte est arrivé…. dans 3 jours c’est le GRAND départ.

Alors, vous vous demandez si nous sommes arrivés au bout de nos préparatifs???
Qu’est ce que nous avons fait cette dernière semaine?

Depuis notre déménagement, le rendu de nos clés, nous vivons chez Maman qui a bien accepté de nous héberger jusqu’à notre départ. (réadaptation oblige …xd).

Les aller-retour entre nos 2 communes se font désormais à pied car nos voitures sont stockées jusqu’à notre retour.

Et on peut chanter « 1 km à pied, ça use ça use… ».

Au total, beaucoup, beaucoup de kilomètres au compteur en une semaine.

aller-retour pour aller boire le café avec les amis et dire au revoir

aller-retour pour aller résilier les assurances Macif,

aller-retour pour les courses,

promenades au parc et même…

ramassage de mûres dans les champs (chose que je n’avais pas fait depuis mon adolescence).

On a fini nos préparatifs? NON

Mardi:

  • coiffeur pour maman (ba oui, faut se faire belle avant de partir)
  • fermeture des compteurs EDF/GDF (c’est pas trop tôt),
  • et rdv chez le dentiste pour N. (espérons que ça soit pas méchant)

Mercredi:

  • nous récupérons les traductions des bulletins scolaires de S. nécessaire à son inscription définitive à l’école locale. Nous devons les faire légaliser par le consulat à Paris. Et pour cela….

Direction la Poste ce matin même. Résultat un mandat cash de 17e50, car oui la légalisation n’est pas gratuite (faut bien payer le tampon xd) + une enveloppe Chronopost International à 58e pour qu’il puisse nous renvoyer les documents directement en Equateur. (espérons que rien ne se perde…).

Petit commentaire de la postière qui me dit « vous avez une idée de combien coûte le Chronopost? c’est un budget… »

->>> oui oui mais pas le choix malheureusement

A faire:

  • payer l’assurance santé Chapka
  • transfert d’argent Western Union
  • enregistrement sur AirFrance + franchise bagage supplémentaire +1

A bientôt,

A

À la Une

Les vaccins

Départ à l’étranger oblige, nous avons dû passer par la case Centre de Vaccinations Internationales à la Clinique du Tonkin. Ce centre permet de prendre RDV directement sur Internet.

Pendant le rdv vous avez droit à un diagnostique voyage, les vaccins à prévoir, médicaments d’urgence et sprays anti-moustique.

Pour entrer en Equateur, aucun vaccin n’est obligatoire pour les ressortissants de l’UE mais certains sont conseillés. Nous avons opté pour la Fièvre jaune, l’hépatite A et la Typhoide. Pas de vaccin contre la rage (contraignant et cher) ni de traitement anti-pallu (celui ci sera acheté sur place si nous decidons de faire un tour en Amazonie).

Combien ça nous a coûté?

NADA

  Je vous conseille de vérifier avec votre mutuelle car certaines prennent en charge les vaccins sont remboursés par la Sécurité Sociale. Notre contrat mutuelle comprenant un Pack « bien-être » la totalité du coût de nos vaccins nous a été remboursé (80e/ personne). Merci AG2R!!!

A.

À la Une

Bilan à J-7

Dans une semaine nous y serons…

Alors où en sommes nous dans nos démarches. Nous avons quand même fait un grand pas, celui de rendre notre appartement, ce qui ne fut pas chose aisée étant donné tous les cartons que nous avions. Mais enfin ça c’est fait!!!

Les démarches administratives avancent aussi. La Box de SFR ainsi que les contrats mobiles sont résiliés. La banque et la Macif sont prévenus et les principaux contrats d’assurances sont aussi résiliés. Nous avons même été pesé nos valises à l’aéroport à l’avance pour éviter toute mauvaise surprise…

Qu’est ce qu’il nous reste à faire?

  • souscrire à l’assurance santé Chapka
  • faire nos transferts d’argent
  • faire transférer notre courrier
  • faire traduire les dernières traductions des évaluations scolaires nécessaires à l’inscription définitive en école locale (pour ça on les récupère le 9 septembre). -> encore 100e
  • Ces traductions sont à faire légaliser par le consulat. Nous serons déjà partis malheureusement, du coup nous solliciterons nos proches pour les réceptionner et nous les renvoyer en Equateur.
  • Voir nos amis avant le départ
  • et pour finir, petit rdv chez le dentiste (encore) pour Natanael, son plombage a dû sauter, heureusement que je m’en suis aperçu à temps.

Vivement que l’on soit assis dans l’avion, ça commence à être long et éprouvant…

À la Une

Bilan à J-15

Où en sommes nous? Qu’est ce qu’il nous reste à faire? Comment nous sentons nous? Tout un tas de questions que vous vous posez certainement à notre sujet, et les jours passent et filent plus vite que l’éclair… Nous sommes à J-15 quand je publie cet article, alors c’est parti pour un petit tour d’horizon de notre situation. Lire la suite

Une deuxième année qui s’achève…

L’année scolaire est terminée… vous vous demandez sûrement pourquoi il n’y avait plus de publication sur le blog. La réponse est simple, d’ailleurs la plupart des bloggeurs expat’ la connaisse: la routine qui s’installe, le manque de temps, le manque d’inspiration, le travail, les enfants et tout les « à côté » La Vie quoi!

Néanmoins, le temps du bilan est arrivé…

Car nous sommes arrivés au terme de notre deuxième année d’expatriation et comme les vacances d’été ont aussi sonné, il est temps de dresser un bilan de cette année.

Comme je l’avais annoncé dans un précédent article, nous avons déménagé à Quito, la capitale de l’Equateur depuis septembre 2016 où nous habitons en plein centre historique. La vie est calme et ma foi nous avons trouvé notre stabilité ici.

Cette deuxième année d’expatriation a été marquée par des hauts et des bas, car oui… la vie d’expat n’est jamais rose et est loin d’être un conte de fée.

L’école

Septembre 2016: entrée des enfants en CP et CM1 à l’Ecole franco-équatorienne La Condamine, avec une bourse d’étude sur critères sociaux. L’adaptation vous vous en doutez a été difficile, étant donné que les enfants avaient suivi leur scolarité en école fiscale (publique) depuis leur arrivée en Equateur en septembre 2015 (enseignement totalement en espagnol et système équatorien). Le retour à « la normale » fut difficile pour les deux enfants qui ne l’ont pas vécu de la même façon.

Les premières semaines d’école ont donc été marquées par des RDV maîtresses afin de faire le point, de connaître l’histoire familiale et scolaire des enfants. Finalement de bons conseils et beaucoup d’aides nous ont été fournis tout au long de cette année.

Natanael a commencé avec du retard en français (prononciation et vocabulaire) qui étonnait sa maîtresse étant donné qu’il est né en France et y a vécu jusqu’à ses 5 ans. Mais il termine son CP en sachant lire parfaitement dans les deux langues, et s’exprime parfaitement en faisant quand même des mélanges entre les structures de l’espagnol et du français.

Sayri quant à lui, continue son bonhomme de chemin tranquille. Loin d’être le meilleur de la classe, il s’est heurté à la barrière de la langue en arrivant en 2015, puis à un nouveau système éducatif qui lui a fait prendre du retard par rapport aux acquis « standard » d’un enfant de cet âge. L’année de CM1 n’a pas été facile, entre le nouvel environnement, les nouveaux copains à se faire, les devoirs … nous avons fini l’année par un suivi psychologique et un conseil pédagogique afin de l’aider à surmonter ses blocages.

Quand je vous disais que la vie d’expat n’est pas facile… mais une bonne nouvelle c’est que les enfants passent en CE1 et CM2.

Le travail

Octobre 2016: début de ma deuxième année en tant qu’assistante de français à l’Université Centrale de Quito. Cette année a été plutôt tranquille, en comparaison avec l’année catastrophique que j’avais vécu. Le travail en lui même est agréable, les étudiants sont toujours curieux de connaître la culture française.

Cette année, j’ai donné des cours aux étudiants de semestre IV et qui terminent les deux derniers niveaux de français. Mais, j’ai aussi pu donner un nouveau cours « Ecriture Académique » aux étudiants de semestre VIII… Bref, je ferai un article plus détaillé sur le sujet

Cette deuxième année m’a permis de confirmer mon désir d’enseigner le français et de vivre à l’étranger.

Evénements culturels et sorties

Décembre 2016: Concours national de la Chanson française, organisé par la filière Plurilingue de L’Université Centrale. Nous présentions la chanson Sur ma route et nous gagnions. Décembre, c’était aussi les fêtes de Quito, les vacances et les fêtes de fin d’année.

Mars 2017: Arrivée de la famille en Equateur. Pour l’occasion, nous sommes partis visiter le cratère Quilotoa, Baños, Otavalo et bien sûr Quito.

Autres

Avril 2017: Fin de mon traitement orthodontiste commencé il y a pile un an.

Mai 2017: Résultat de la demande auprès du CIEP. Renouvellement accepté pour la dernière fois en tant qu’assistant. Vous l’aurez donc compris, je serai assistante de français pour la rentrée 2017-2018 à l’Université Centrale de l’Equateur.

Juillet 2017: Mémoire de Master 1 Ingénierie des langues (Université de la Réunion) terminé… et en attente de résultat pour septembre.

Août 2017: En vacances depuis le 3 Août et ça fait du bien. Besoin de se ressourcer et pour cela partir loin de la ville s’impose, si ce n’est que quelques jours.

Attendez-vous donc à lire des articles de mes vacances en Equateur cet été. Quelques jours sur la côte ou encore dans le sud du pays… qui sait, au gré des envies…

 

Bonnes vacances à tous!